Catherine Hervais, la psy-philosophe ou comment je m'en suis sortie grâce à la thérapie de groupe
addiction,  autres blogs à découvrir,  Autres sites à visiter,  borderline,  boulimie,  communication,  croyances,  les autres,  mental,  Recommandations,  Relations humaines,  remise en question,  s'en sortir,  thérapie

Catherine Hervais, la psy-philosophe ou comment je m’en suis sortie grâce à la thérapie de groupe

Bonjour à toutes et à tous 🙂 🌻

Ces jours-ci, j’ai reçu de nombreux mails de personnes me demandant davantage d’informations sur la thérapie de groupe dont je parle si souvent.

J’ai donc décidé qu’il était grand temps de mettre à l’honneur une personne qui a joué sans nul doute l’un des rôles les plus essentiels dans ma métamorphose

ma thérapeute, Catherine Hervais

Avant toute chose, trois petites précisions essentielles ✨

Cet article est rédigé de ma propre initiative et ne constitue en aucun cas une démarche de promotion des thérapies de groupe de C. Hervais, mais un geste de reconnaissance et de gratitude pour tout ce que cette thérapeute apporte aux personnes boulimiques et à tous les gens qui fréquentent ses groupes en général.

– Cette initiative ne rend pas C. Hervais solidaire du contenu de Bouledevie. L’ensemble de ce site reflète exclusivement ma propre opinion.

– La belle et pétillante brunette que vous croisez dans les deux vidéos youtube partagées dans cet article, ce n’est même pas moi (😑c’est Emilie!

Emilie, elle est dessinatrice et, depuis peu, youtubeuse  (sa chaîne : Emilie PhiloBD). Entre autres choses, elle a créé Jeveuxvivre.com, un blog dans lequel elle raconte son quotidien et tout ce qui se passe dans sa tête avec beaucoup d’humour, sous forme de BD. C’est tellement fin et drôle en même temps, ça tombe tellement juste, que je suis certaine que beaucoup d’entre vous vous y reconnaîtrez. Ah oui, le dessin là, au-dessus de l’article… C’est d’Emilie aussi !

Tout ceci étant dit, nous pouvons nous attaquer au vif du sujet en toute sérénité 🙂

🐞 🐞 🐞

Les fameux groupes de thérapie intensive de Catherine Hervais, qu’est-ce que c’est?

Le format habituel, c’est 18 week-ends de thérapie sur Paris, une fois par mois ou une fois tous les deux mois. Comme vous l’aviez compris (du moins, je l’espère), cela se passe en groupe (une vingtaine de participants par week-end environ).

Attention, il ne s’agit pas de groupes de parole, mais bien de groupes de thérapie. Afin d’éviter de me perdre en longues explications ou de vulgariser à l’extrême le contenu de cette thérapie, je vous renvoie directement vers l’article de Serge Ginger publié sur boulimie.fr et vers le site hervais.com. Tout y est expliqué, vous verrez, c’est limpide. Sur boulimie.fr, vous trouverez aussi plein de témoignages écrits ou vidéo de personnes boulimiques ou anorexiques qui ont suivi les groupes. 

Qu’est-ce qu’elle a de si différent cette thérapie, pourquoi ça « marche »?

Il y a plein de raisons à cela. Parmi les plus importantes :

🌟 Ça se passe en groupe : pas de tricherie, pas de manières. On peut éventuellement entourlouper un thérapeute en individuel si on est en forme, mais on ne peut pas tricher avec tout un groupe. On ne peut pas passer une heure à s’écouter parler. Et même quand on n’a pas la force d’intervenir, le simple fait d’écouter et de voir les autres interagir fait que la magie opère.

🌟 C’est de la vraie vie, du concret. On ne se prend pas la tête avec des concepts intellos, ou des raisonnements sur ce que l’on pense. On parle de ce que l’on ressent dans l’ici et maintenant. On pleure, on rit (beaucoup), on se met en colère, on se dit de belles choses, ou même des choses bêtes, pourvu que ça jaillisse de ce que l’on ressent. On est vraiment soi, sans le masque protecteur que l’on arbore si facilement à l’extérieur.

🌟 Catherine Hervais sait vraiment de quoi elle parle. Elle est psychologue clinicienne, avec une formation psychanalytique mais, pour autant, elle ne passe pas son temps à brandir des concepts académiques ou abstraits. Elle a étudié les troubles alimentaires et les personnalités borderline mais, surtout, elle a vécu tout cela elle-même. Sa thérapie n’est pas une solution toute faite, c’est le fruit d’années de recherches, de tâtonnements et d’expérience personnelle. Tout ce par quoi nous passons, elle l’a traversé elle-même. 

🖤 Catherine Hervais, par Emilie 🖤

🌟 Elle ne joue pas les psys parfaites. Elle se montre toujours authentique et vraie face au groupe, que cela plaise ou non. Et elle n’hésite jamais à évoquer ses propres vulnérabilités, ce qui est très précieux pour nous, borderlines, qui nous sentons toujours moins que rien et pires que tout.

🌟 Elle n’est pas dans le politiquement correct. Elle s’attaque aux croyances qui nous éloignent de ce que nous sommes vraiment. 

Qu’est-ce que j’ai appris, personnellement, pendant ces thérapies ?
Il me faudrait tout un blog pour en parler 🙂 

Mais cela ne m’empêche pas d’en donner un aperçu.

Entre autres, j’ai appris que :

🌱 Rien n’importe plus que les envies. Y compris les envies de ne pas faire ;

🌱 Pour reprendre exactement les termes de Catherine Hervais, « la boulimie est un élan, une pulsion de vie et tant qu’on n’en a pas d’autre, il faut l’accepter sans culpabiliser » ;

🌱 L’obsession de la nourriture peut disparaître à mesure que l’on gagne en affirmation de soi. Mais ne plus être boulimique ne suffit pas pour être heureux(se), parce que nous restons doté(e)s d’une personnalité atypique qui fuit le conflit avec l’autre, ou le provoque inutilement ;

🌱 On ne peut être heureux(se) que si l’on respecte suffisamment les autres pour qu’ils se sentent bien en notre compagnie ;

🌱 Ce qui rend malheureux, ce sont les jugements et les croyances.

Concrètement, quels sont les effets de cette thérapie?

A l’issue de la thérapie de Catherine Hervais, on n’est pas seulement «d’ancien(ne)s boulimiques ». Nous devenons des personnes libres qui ne se préoccupent plus du regard des autres, mais qui, pour autant, les respectent.

 Catherine reçoit des pierres brutes et en fait de véritables petits diamants…

Je ne me considère pas encore comme un diamant, mais j’y travaille, alors attention les yeux 🙂 💎

On arrive à la thérapie très rigide, plein(e) de convictions, de comportements très dommageables dans nos rapports avec les autres et saturé(e) de jugements. Après quelques groupes déjà, notre vision de la vie est complètement bouleversée, nos rapports avec les autres et avec nous-mêmes, beaucoup plus sereins et notre obsession pour la nourriture, beaucoup moins présente.

Lorsque l’on croise quelqu’un lors de ses premiers groupes et que l’on revoit cette même personne plusieurs mois plus tard, le changement est tout simplement spectaculaire. Et je ne parle pas de silhouette (même si certaines métamorphoses sont stupéfiantes à ce niveau), mais surtout :

🌼 D’expression du visage,

🌼 De capacité à être vraiment là, sans pour autant envahir l’espace,

🌼 De douceur,

🌼 De mise en valeur de soi,

🌼 De talents de communication,

… Et de tellement d’autres choses encore.

On a sincèrement l’impression de fréquenter une toute autre personne.

Au-delà de cela, il n’est pas rare que des personnes qui suivent les groupes changent d’orientation professionnelle en cours de route ou se lancent enfin dans des projets qui leur plaisent. En tout cas, toutes et tous finissent par adopter le style de vie qui leur convient vraiment.

Et si moi, je n’ai pas la possibilité d’aller à ces groupes de thérapie, je fais comment? Tant pis pour moi?

Vous ne pouvez peut-être pas assister aux groupes de Catherine Hervais pour le moment, mais vous pouvez :

 Lire boulimie.fr, un site auquel elle contribue activement, aux côtés d’autres thérapeutes. Vous y trouverez gratuitement une tonne d’informations sur les troubles alimentaires, les différents types de personnalité, le quotidien, ainsi que des conseils pour vous en sortir. Ce site a été, comme pour beaucoup d’autres boulimiques ou anorexiques, ma toute première lueur d’espoir après des années à ne vraiment rien comprendre à ce qui m’arrivait.

J’ai dû attendre environ trois ans entre le moment où j’ai découvert ce site et celui où j’ai pu assister à mon premier groupe de thérapie. J’ai lu tous les articles en quelques jours et je suis retournée les lire à chaque moment difficile. Je vous conseille d’aller vérifier mes propos par vous-mêmes en allant jeter un œil 🙂

– Lire les ouvrages de Catherine Hervais : Les toxicos de la bouffe – La boulimie vécue et vaincue(sincèrement, une bible pour les boulimiques) et/ou Boulimie-Anorexie – Guide de survie pour vous et vos proches(liens d’affiliation Amazon). Je vous garantis que vous en apprendrez énormément sur que vous traversez ou ce que traversent vos proches boulimiques/anorexiques.

– Bien sûr, rien ne remplace un groupe de thérapie. Aucun site ou ouvrage, aucune thérapie individuelle ou groupe de parole ne vous apportera les bénéfices de la synergie qu’on trouve dans les groupes. Sauf erreur de ma part, vous pouvez assister à un groupe sans devoir vous engager sur 18 mois, pour voir si ça vous plaît ou non. Si vous en avez la possibilité, un seul groupe vous donnera déjà l’occasion de faire voler en éclats certaines croyances et de reparamétrer votre vision de la boulimie, de votre personnalité et de la vie en général.

– Enfin, que vous puissiez ou non vous offrir cette thérapie pour le moment ou dans le futur, il est primordial de saisir que ce n’est pas sur les crises de boulimie ou la nourriture qu’il faut se concentrer pour s’en sortir, mais bien sur :

🍄 La tendance que nous avons de nous accrocher à nos convictions et de tout juger (beaucoup plus qu’on ne le croit), au lieu de simplement constater ;

🍄 La manière dont on communique avec les gens (fuite ou agression) ;

🍄 Notre capacité d’identifier, écouter et concrétiser nos envies, les vraies, pas celles qui résultent de nos croyances.

🖤 La thérapie de groupe, racontée par Emilie 🖤 

J’espère avoir levé la plupart de vos interrogations sur les mystérieuses thérapies de groupe dont je parle sans cesse 🙂

N’hésitez pas à

  • Me contacter par mail à masha@bouledevie.com pour toute question/suggestion/revendication 🙂
  • Suivre Boule de Vie sur Twitter, Instagram et Facebook
  • ✨ Tout nouveau ✨ : vous pouvez désormais rejoindre le groupe Facebook Bouledevie, pour les gens sympa qui ont envie d’échanger avec d’autres personnes tout aussi sympa autour des troubles alimentaires, de la personnalité borderline et du quotidien. Il s’agit d’un groupe fermé et soumis à certaines conditions, afin que chacun puisse s’y exprimer en toute confiance.

Chaleureusement et amicalement,

<3 Masha

Bienvenue sur Bouledevie.com! Je suis Masha, une boulimique qui s’en est sortie 🙂 Pendant des années et des années, j’ai été boulimique active (je faisais plusieurs crises de boulimie par jour). Pendant tout ce temps, j’ai souffert quotidiennement de ne pas trouver davantage de contenu, de témoignages ou de conseils d’autres personnes boulimiques sur le web. J’avais le sentiment que tant que je n’avais pas les moyens de m’offrir une thérapie, je devais juste me contenter de souffrir et d’attendre. Bien sûr, il existait et existe de nombreux blogs « journaux intimes », mais j’avais cruellement besoin de messages d’espoir et de solutions concrètes, pas de simplement lire les souffrances des autres. Lorsque j’ai commencé ma thérapie (comme de nombreux[ses] boulimiques francophones qui s’en sont sorti, j’ai suivi les groupes de Catherine Hervais), je me suis très vite rendue compte que j’aurais déjà pu avancer par moi-même si j’avais trouvé les bonnes infos et les bons messages sur Internet. De toute évidence, cela n’aurait pas suffi à me libérer de mes boulimies pour de bon ou à m’apprendre à vivre et à communiquer en toute sérénité, mais cela m’aurait très certainement permis de moins souffrir au quotidien. Je me suis promis que, dès que j’en aurais l’énergie, je contribuerai humblement à la transmission de tout ce que j’avais appris sur la boulimie et l’addiction alimentaire au cours de toutes ces années. Je ne suis pas médecin, ni psy. Je n’ai aucun diplôme médical ou paramédical. Je n’ai en aucun cas l’ambition ou le projet de vous donner des conseils d’ordre médical. Ce site ne se substitue pas en aucun à un suivi médical ou psy. Les constats et conseils que je partage ici sont fondés sur ma propre expérience et sur celle des personnes que j’ai rencontré jusqu’à présent, y compris lors des groupes de thérapie. Ce dont je suis certaine, c’est qu’on peut se libérer de la boulimie à tout âge, si on fait les bons choix et qu’on concentre son énergie sur les vrais enjeux. Je prends un grand plaisir à en apprendre tous les jours sur la boulimie et les personnalités borderline et davantage encore à partager tout cela avec vous. C’est toujours une grande joie pour moi de recevoir vos gentils commentaires ou vos suggestions d’amélioration. Je reste également toujours disponible par mail (bouledevie@gmail.com), si vous avez besoin d’échanger. Vous pouvez suivre boule de vie sur Twitter, Instagram ou Facebook Amicalement et chaleureusement, ❤ Masha

One Comment

Et vous, qu'avez-vous pensé de cet article? Partagez vos impressions ci-dessous :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :