Plus mordant, tu meurs : « Le coeur au ventre », de Guy Carlier.

Le coeur au ventre de Guy Carlier Cru et caustique. Une description dépouillée, d’une transparence gênante, de scènes de vie, avec un humour cynique et totalement désabusé. Et puis, il y a cette boulimie, présentée sans filtre, dans toute son humanité honteuse, toujours quelque part, tantôt en musique de fond, tantôt au premier plan. Tout sauf […]

Lire plus