fbpx

Alimentation émotionnelle et troubles alimentaires : ne confondons pas tout !

Alimentation émotionnelle et troubles alimentaires : deux expériences bien différentes

Il est temps d’arrêter d’appeler troubles alimentaires ce qui n’en est pas. on confond trop souvent les deux, avec pour conséquence une grande souffrance pour les personnes qui souffrent effectivement de boulimie ou hyperphagie. Pourquoi ? Parce qu’on ne vit pas les deux de la même manière.

Que l’on n’accompagne pas les deux de la même manière. Ce sont deux expériences bien différentes qui appellent des approches différentes.

Alimentation émotionnelle et troubles alimentaires, quelles différences ?

L’alimentation émotionnelle, c’est normal et ça n’est une souffrance que quand ça nous échappe. C’est là qu’on parle de « manger ses émotions ». Les personnes qui souffrent de boulimie ou d’hyperphagie ne ‘ »mangent pas leurs émotions ». Elles vivent par défaut sur un mode insécure et se sentent constamment mal, décalées, vides, ou presque. Les crises de boulimie ou d’hyperphagie ne sont pas juste des dérapages, mais font partie d’un contexte de souffrance existentiel profond et quasiment constant.

Alimentation émotionnelle et troubles alimentaires : deux vécus différents

C’est normal, quand on est dans le TCA, de ne pas réussir à appliquer les outils de l’alimentation émotionnelle, puisque ces outils fonctionnent POUR l’alimentation émotionnelle. Je remarque qu’on confond trop souvent les deux, peut-être parce qu’on peut avoir l’impression qu’il s’agit de la même chose, en apparence : trop manger, déraper, compulser. Non. Déjà, les symptômes ne sont pas les mêmes. L’intensité n’a rien à voir. De l’alimentation de réconfort, ce n’est PAS DU TOUT PAREIL que des crises de boulimie. Ensuite, le vécu intérieur est différent. Une personne qui fait de l’alimentation émotionnelle se sent globablement sécure et a des difficultés à traverser certaines émotions intenses, ou inconfortables. une personne qui vit des troubles alimentaires est PAR DÉFAUT en insécurité, même si elle ne s’en rend pas forcément compte.

alimentation émotionnelle et tca : ne pas les confondre

Alimentation émotionnelle et troubles alimentaires : deux modalités d'accompagnement différentes

Dans l’accompagnement des personnes qui connaissent les troubles alimentaires, l’urgence est d’apporter de la sécurité, avant tout, pas de trouver des astuces pour éviter le symptôme. C’est ce que je propose dans mes accompagnements. Le programme Boule de Vie, c’est l’entrée dans un écosystème complet et enveloppant, recevoir un soutien du groupe, de moi-même, au quotidien. Si vous hésitez ou n’avez pas envie de vous engager, les consultations à la carte vous conviendront très bien. Vous êtes sur Paris ? Venez aux groupes en présentiel ! C’est un samedi par mois, dans le 18e, dans une petite salle cosy, en groupe de 10 personnes max

Vous avez la parole :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.